tumblr_mkca1fRYUf1rdek3bo1_500

Se poser pour écrire. Un instant. Sans sujet particulier en tête. Sans pleurs pour dissoudre l'encre, sans joie pour donner de l'énergie à la plume. Juste pour le plaisir du reflet bleu sur le papier, pour la douceur du bruit du crayon grattant la feuille, pour sentir ses muscles se contracter et les mots couler de l'oreille aux doigts.

Rien n'agite mon coeur. Repos ou mélancolie? Expirer donne chez moi une série de soupirs. Je ne crois plus en rien, surtout pas aux rêves conduisant au bonheur. Les paillettes ne m'impressionnent plus, elles sont des bulles de champagne qui disparaissent en s'éventant au fond d'un verre. L'amour réciproque n'existe pas, on aime que ce qui nous fuit, on est aimé que par ce que l'on fuit. Tendresse et passion. Mesure et déraison. Faut-il faire courir ce après quoi l'on court? Et quand l'autre n'a plus l'envie de venir vers vous, que faut-il faire? Quand la fin est annoncée avant le commencement, est-ce que cela vaut-la peine de s'aimer quand même?

 

A.D., Paris, le 28/10/2015.

 

Image : http://un-fusil-sans-cartouches.tumblr.com